JOURNAL

 

Salut à toi, camarade !

Aujourd'hui, je voudrais te parler de mes amis. Ils sont un peu éparpillés, en France ou ailleurs, mais ils ont tous à cœur d'écrire, d'imaginer, de construire, d'autres horizons.

1/


Vous la connaissez peut-être, mais voici Clémentine, alias « La Légiste ». Elle anime depuis maintenant presque un an ( le 10 Juillet 2017 pour être précis) une chaine Youtube. Comme son nom l'indique, elle dissèque l'actualité, fait part de ses lectures et les explicite. Il y a une incision de ton et une méthode assez chirurgicale dans ses vidéos, mais cela fait du bien. Ce n'est pas non plus la bidonnerie totale ( Alllllllloooons zenfant...), mais si vous cherchez des vidéos pointues, aiguisées et incisives, je vous la conseille chaudement ! La dernière vidéo parle de Génération Identitaire ( Vive Patrick !) et l'autre d'un livre fort intéressant d'Anselm Jappe.

 

 

2/

 Je vous en parle assez souvent, mais je ne vous en parle pas assez ! Russo Amorale revient dans la place avec sa guitare et son harmonica de cow-boy italo-nancéien. À l'époque, j'avais fait un clip pour le groupe paternel (ICI ) et Ugo a continué sa route en one-man-band. Il a déjà fait un E.P. il y a quelques années et maintenant, il se lance dans l'album ! Vous pouvez l'aider dans sa démarche en donnant pour le financement participatif (ICI ) ! En bonus, vous aurez une reprise d'une chanson de CCCP, à la française : Emilia Paranoica.

Baccioni fratello !

 

 

3/

Ne perdons pas les racines ! Je vous présente, cerise sur le gâteau, pépite sur la fesse, une chanson du NJJ (Le journal nancéien pas encore vendu au crédit mutuel). C'est fort, c'est poétique, c'est osé ! Je vous invite à l'écouter, en parallèle d'une réflexion actuelle à l'action politique, à l'action humaine, à l'action contre ce monde fadasse ! Enflammez-vous, les enfants, la ronde est belle et il faut y entrer pour réveiller ces putains de braises qui nous habitent !

 

 

Portez-vous bien. Restez soudés.

La semaine prochaine, je vous réserve une furonclienne surprise !

 

L'âme saoule