14 octobre 2013

Racines   La brume s'étale comme une chevelure grise et soyeuse sur les cimes froides. Elle a le rythme lent d'un adagio, une onctuosité de laine et une facilité de mouvement qui m'abandonne, enfin. En haut du chemin, la mousse a tricoté de longues tonsures vertes sur les crânes de granit. Elle est gorgée d'eau en bonne ivrogne goguenarde qui se respecte. Après l'arc des hêtres, sur la butte légère qui, hop !, me fait passer de l'autre côté, l'haleine fraîche du vent sur la gueule, je pose mes pieds sur le chemin... [Lire la suite]
Posté par Lamesaoule à 15:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :