Godzizi Cartoon

Chapitre 22 – Débats et des hauts.

 

Cette fois-ci, Marine attaque la première. Elle balance une salve rhétorique enflammée :

« Qu'est-ce que vous pouvez être têtus... Vous ne voulez pas retrouver le calme ? Qui est contre une France apaisée ? Contre la paix et l'amour ?

- Ce n'est pas de l'apaisement que tu nous proposes, Marine, mais une anesthésie locale du cervelet ! Et ce n'est point parce que tu emploies le substantifique « Amour » que tu en es l'incarnation ! »

La grande Blonde encaisse la répartie uppercut et répond par sa nouvelle botte secrète : « Voyez-vous donc ! Vous vous êtes trompés sur la personne. Le Front National de mon père n'existe plus. Nous avons muté ! Nous ne sommes plus racistes, mon cher. Nous aimons tout le monde. C'est juste que les étrangers ne doivent plus être acceptés et que les musulmans doivent apprendre les lois de la République !

- Parce que tu penses que les musulmans français ne sont pas au courant des lois de la République ? Mais sors de ta campagne, Marine ! La France est multicolore, fière et surtout, elle n'a pas peur ! Non ! Trouve un autre argumentaire pour ton ravalement de façade ! »

Le contre argument fait mouche, mais il s'agit pour Gargantzilla de ne pas perdre le fil et d'en rajouter une petite douzaine pour parachever le tout :

« Crois-tu que nous sommes dupes de ton petit marché des horreurs ? Crois-tu que nous sommes assez bêtes pour avaler tes sornettes historiques ? NON ! Nous sommes pour l'intelligence ! Pour l'action ! Pour le court et le long terme ! Nous voulons du jus de vie pour étancher nos soifs d'humanité ! Ce sont les esprits d'avant-garde qui tractent le monde et non les amateurs de marche arrière ! »

Le bec est cloué. Il ne lui reste plus qu'à sortir sa dernière arme...

 

Chapitre 23 – Baston 3

 

D'un mouvement de danse, elle retourne sa veste et enflamme la prairie.

« À vous de sortir de vos villes et de venir dans nos villages pour voir la misère, le racisme anti-blanc et les turpitudes des temps modernes !

- Ne nous fais pas le coup du rat des villes et du rat des champs ! Nous ne sommes pas pour la séparation géographique, nous sommes pour le métissage ! Cela ne veut pas dire que nous allons perdre nos valeurs ! Au contraire, nous allons les rehausser, s'ouvrir aux autres, devenir le guide de nos régions, la main ouverte contre la flamme rétrograde... »

Marine attaque encore une fois : « CRIS DÉMAGOGUES ! »

Mais Gargantzilla est immunisé ! Il gagne DEF et prépare sa dernière attaque. Il accueille le mal, ouvre le bien, mélange les deux et déniche la pépite vitale dans le trou noir de l'effroi. Un éclair dézingue l'espace. Une vague d'énergie se déploie. Ses deux mains vibrent. Et l'attaque décampe :

« KA... MÉ... HU.... MA....NI....TÉ !!!!!! »

Une boule brute déferle sur la Blonde. Elle est soufflée comme un grain de riz.

Gargantzilla s'envole. Il chatouille une étoile. Embrasse la lune. Et retombe sur la politicienne, le poing en avant...

 

Chapitre 24 - Un poing, c'est tout.

Mais il ne donne pas le coup final.

Ses sourcils fument.

Ses cheveux fourmillent d'électricité statique ( et tac !).

Des poèmes s'échappent de sa bouche.

« On a déjà gagné, Marine. Alors on va te laisser là. Parce que tu as le droit de parler. De t'exprimer. Mais à chaque fois que tu l'ouvriras pour dire des conneries, nous serons là pour t'écraser la face à coup d'intelligence!»

Une musique d'AC/DC sort de nulle part et foudroie la plaine. Une vague de poussière se lève et roucoule. Le colza s'envole. Godzilla et Gargantua se séparent. Ils sont tout étonnés et tout fiers. D'être allés jusqu'au bout et d'avoir gagné.

« Je t'offre un verre ?

- Nom d'un ptérodactyle en short, ça c'est une bonne idée ! »

Bras d'ssus, bras d'ssous, ils s'en vont vers l'horizon... Il laisse la politicienne reprendre son souffle. Sans savoir que d'autres Géants les observaient. Ils portent eux aussi des pin's bleu-blanc-rouge, mais ils manient mieux le déguisement que Marine. Le plus petit se frotte les mains tandis que l'autre, plus sourcilleux, fait la gueule :

« Si ces deux là se foutent contre nous, je ne donne pas cher de nos vieux os... »

Gargantua lâche une caisse immense.

Une boule de feu d'artifice monte au ciel.

Le soleil est jaloux et rentre se coucher.

 

FIN

 

Générique :

 

Réalisation : Alain Resnais

Scénario : Frédéric Dard et Akira Toriyama

Production : DTC PROD'

Caméra : Raoul Coutard

Son : Claudy Focan

Montage : Jack Slatter

Culotte : Carmen Electra

Costume : Aristide Brilland

Chewing-Gum : Babole

Vin : Marc Tempé

Maquettiste / Typographe : Mehdi Dib

Scribe : Anthoine Delahaye

 

Merci à tous les lecteurs !

N'hésitez pas à partager le lien du sommaire !

WAR !