COMME UNE CHANSON DES BABYSHAMBLES

5 / 7.

 

On parle d'amour... Enfin, plutôt de cul. On fantasme sur des filles du lycée. Sur des stars. On imagine dans quelles positions on les prendrait. J'utilise un coussin pour faire une démonstration. Amis du romantisme, Bonsoir ! Je me trouve minable. Tant pis. Vaut mieux être minable et se marrer, plutôt que de s'en foutre et déprimer. Ça, c'est dit. Buck me joue de la guitare. Une de ses compositions. J'adore. Je plane. Et promis, c'est pas le rosé...

On fait une compilation des meilleurs vannes de la semaine:

« Tu sais pourquoi les françaises aiment les journalistes alsaciens ? Parce que ce sont de GRONIQUEURS... AHAHAahaha...

- Je comprends pas...

- Chroniqueur... Gros niqueurs... Tu vois... Humour!

- Et que se pastis ?

- Ah, non, désolé, mais moi je turbine au Ricard.

- Et alors là, t'as la fesse gauche qui dit à la fesse droite: « Putain, ça pue dans le couloir...  »

- Après BUT, le juste prix, voici PUTE, la juste pipe !

- Putain, mais c'est original comme vanne, dis donc !!! Tu devrais postuler chez Carambar... me dit Buck. En ce moment, avec la crise, ils manquent de vannes fraîches. Alors avec toi, c'est bon, ils vont remonter la pente...

- Tu sais comment on dit tailler une pipe en québecois ?

- J'en sais foutrement rien mon cher tabernacle !

- On dit : « Manger des graines » ou bien « Tailler des queues de castor.»

- J'adore les québécois.

 

La suite, demain...

 

 

Pour lire le premier chapitre 1/7 , cliquez :

Pour lire le chapitre 2/7, cliquez :

Pour lire le chapitre 3/7, cliquez :

Pour lire le chapitre 4/7, cliquez :